1,089 vues

Monsieur KOUADIO Konan Bertin, Ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale a reçu en audience la plateforme des Organisations de la Société Civile et ledit ministère à son cabinet sis à la Cité administrative du Plateau lundi 13 mars 2023.

Lors de son intervention liminaire, le Patron dudit département ministériel a salué la présence de ses hôtes qui sont de véritables collaborateurs dans la consolidation de la Paix par le dialogue en Côte d’Ivoire. ‘’Grâce donc à la synergie d’action, la paix est de retour en Côte d’Ivoire avec pour véritable architecte, le Président de la République’’ a-t- il relaté.

Pour illustrer ses dires, KOUADIO Konan Bertin a rappelé les efforts de paix qui ont engendré le retour des exilés dont les plus illustres sont l’ancien Président ivoirien de la République Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, Président de COJEP (Alliance des Jeunes Patriotes pour le Sursaut National).

Aussi, le Président Alassane Ouattara a réhabilité dans la dignité, avec une prise en charge complète, les 49 corps exhumés des victimes du Cavally des crises post-électorales de 2010 et 2011 pour nécessité d’enquête en les remettant à leurs familles.

A cela, il faut ajouter la construction du pays par le Chef de l’Etat qui démontre chaque jour que la paix est un préalable à tout développement.

Pour terminer, le Ministre leur a donné l’assurance que leur plateforme sera associée aux activités du ministère dont la mise en œuvre du plan stratégique du Ministère de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale 2021-2025 et les prochaines journées Nationales de la Paix (JNP) dans le Gbêkê le 15 novembre 2023.

Pour monsieur Neth Willy Alexandre, Président de la LIDHO (Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme), c’est un sentiment de satisfaction d’échanger avec les autorités sur des questions d’intérêt national. Il regrette cependant que très souvent ces organisations qui ont une approche collaborative soient accusées d’avoir une étiquette politique : ‘’Nos organisations ont pour rôle d’identifier les tares pour interpeller l’Etat qui a la charge de garantir nos libertés et notre sécurité afin d’en prendre connaissance. Cela aussi démontre que nous sommes sur la bonne voie’’.

Ils repartent comblés car ils ont rencontré un ministre qui est à l’écoute et qui a pris bonne note de leurs doléances sur des dossiers pendants à la justice et l’accompagnement de l’Etat sur des projets communautaires à Duékoué, ville qui a abrité les JNP 2022 grâce aux financements des bailleurs de fonds.