54,637 vues

Pour la dernière journée de sa mission de paix de quatre jours en Côte d’Ivoire à l’invitation du Président de la République, l’ancien compagnon de cellule de Nelson Mandela, le Professeur Sathasivan Cooper en compagnie du Ministre Kouadio Konan Bertin s’est rendu à Daoukro samedi 15 juillet 2023 pour rendre les civilités à l’ancien Président ivoirien Henry Konan Bédié, Président du PDCI-RDA.

Le messager de la paix du pays arc-en-ciel a donc été accueilli comme l’exige la tradition en pays baoulé. Ainsi, lors des échanges, le Ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale Kouadio Konan Bertin a présenté succinctement cette personnalité légendaire qui a côtoyé Nelson Mandela le prisonnier le plus célèbre du monde et premier Président noir à diriger cette grande nation sud-africaine à la suite des premières élections parlementaires non raciales. Il est décédé le 5 décembre 2013 à l’âge de 95 ans. L’arrivée de l’hôte du jour chez le sphinx de Daoukro n’est donc pas fortuite :’’Monsieur le Président, quand j’ai annoncé au Président Alassane Ouattara que le Professeur Sathasivan Cooper viendra vous saluer, il a apprécié cette démarche auprès de vous, son ainé. Cet éminent acteur de paix est sur le sol ivoirien pour nous montrer l’expertise sud-africaine de sortie de crise qu’il a aidée à créer. Il nous a donc convaincus après plusieurs séances de travail et une conférence publique et nous comptons mettre en application ses recommandations pour le bonheur du peuple ivoirien.’’ a-t-il fait savoir.

A sa suite, le visiteur a salué l’excellence des relations bilatérales entre son pays et la Côte d’Ivoire depuis l’époque du père de la nation Félix Houphouët-Boigny qui a été le premier dirigeant africain à prôner le dialogue comme solution à l’anti-apartheid avant de montrer son optimisme pour une paix durable en Côte d’Ivoire : ‘’Je voudrais vous féliciter, vous leaders politiques pour votre engagement individuel et collectif en faveur de la paix. Je suis convaincu qu’en pensant à l’avenir de votre pays et de vos enfants après avoir tiré les leçons des crises précédentes, vous créerez les conditions de dialogue et de règlement pacifique de tout ce qui peut entrainer une crise’’.

Quant au Président Henri Konan Bedié, il a salué l’intérêt que cette personnalité légendaire accorde à la Paix en Côte d’Ivoire. Cette paix si précieuse dans ce pays à préserver coûte que coûte. Il a rappelé aussi les bons souvenirs de ses audiences avec la figure de proue Nelson Mandela quand il dirigeait l’exécutif ivoirien. Mais bien avant, ce Professeur de Phycologie a été fait invité d’honneur d’une cérémonie historique dite ‘’Journée de paix à Daoukro’’ organisée par le NDI (National Démocratic Institue) en collaboration avec le Ministère de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale.

Sous sa conduite, les deux communautés opposées hier à la suite des évènements malheureux de 2020 ayant fait des victimes, ont décidé de se pardonner et d’enterrer définitivement leur hache de Guerre. Pour matérialiser ses dires, il a levé les mains des deux représentants communautaires sous les ovations des populations.
Il s’agit des autochtones (baoulé) et les allogènes (malinké , ressortissants de la CEDEAO) qui  ont choisi de suivre désormais les  discours de développement et les  projets de cohésion en disant non au discours de haine et à la désinformation.

Après Daoukro, les missionnaires de la paix ont été accueillis par la famille de feu Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro avec à sa tête Augustin Thiam, Ministre Gouverneur du District de ladite ville. Alors, le Professeur Sathasivan Cooper après les échanges sur la vie et les actions de paix posées  par l’ apôtre de la paix, est allé se recueillir sur sa tombe avec une gerbe de fleur afin de saluer sa mémoire . S’en est suivie une visite touristique à la Basilique notre dame de la Paix ou’ il a été fortement impressionné par les oeuvres de paix de Félix Houphouët-Boigny avant sa dernière visite à Abidjan chez l’ancien Président Laurent Gbagbo, Président du PPA-CI loin des projecteurs.