49,683 vues

L’Hémicycle a été le théâtre de la présentation du plan d’action national de la résolution 1325 de la 2ème génération aux parlementaires lundi 10 juillet 2023 par madame Nasseneba Touré Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant.
Ce plan d’action national qui est le fruit d’une collaboration entre les acteurs nationaux, les Nations Unies, les représentations diplomatiques et les organisations de la société civile, vise à renforcer l’égalité des sexes, la prévention des conflits, la protection des droits des femmes et leur participation active à la consolidation de la paix.
En tant que sénateurs et députés, la doléance leur a été faite pour adopter des lois et des politiques favorisant l’égalité des sexes, d’allouer les ressources financières nécessaires et de superviser la progression des mesures prises.

Présente à cette rencontre, madame Judith Akmel, Directrice de la Qualité et du Genre au Ministère de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale s’est prononcée sur le plan d’action national de la résolution 1325 de la 2ème génération : ‘’La femme doit être impliquée  du début du processus de règlement des conflits jusqu’ à la fin. Elle doit être active et de façon inclusive, Toutes les couches se retrouvent dans le processus de règlement des conflits.,comme le recommande la résolution 1335 car le leadership de la femme dans les actions de réconciliation et de la cohésion conduit à la paix et au développement durable.’’
Cette résolution selon ses dires est le premier texte qui relève expressément les répercussions des conflits armés sur les femmes. Pour mener à bien cette mission, l’on doit emmener ces femmes à affirmer leur leadership en évitant de les mettre à l’écart de ce processus.
La Directrice de la Qualité et du Genre pense également que sa direction a un rôle prépondérant à jouer dans ce sens pour le positionnement de la femme dans toutes les prises de décision  liées à cette résolution suivant les orientations du Ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale.