2,152 vues

Les travaux préparatoires de la 26ème Journée Nationale de la Paix qui aura lieu à Duekoué le 14 novembre prochaine ont conduit le Ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale, KOUADIO Konan Bertin, dans le Guemon les 26 et 27 Mai 2022.

Le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale entend recueillir les aspirations de toutes les entités de la population du pays Wê en vue de donner un contenu permettant le succès de cette Journée dénommée ‘’Journée du Pardon et du Souvenir ’’.

Au cours de cette première journée de la séance d’écoute qui a vu les interventions du corps préfectoral, de la classe politique, des autochtones Wê, des porte-paroles des différentes communautés, d’organisations et de mouvements de jeunesses et de femmes, les victimes et association de victimes, les ONG et associations professionnelles qui ont mis sur la table leurs préoccupations respectives, leurs doléances et récriminations, la classe politique pour sa part s’est illustrée de fort belle manière en décidant solennellement d’enterrer définitivement la hache de guerre et de se préoccuper désormais du développement de leur localité. Ils ont ainsi permis au Ministre KKB de réussir le pari de réunir autour de la même table, trois grosses têtes opposées de la politique locale qui ont reconnu leur responsabilité dans cette atmosphère difficile qui prévaut dans le Guemon depuis la crise post-électorale.

L’honorable OULA Privat (Député de Guehebly), le Ministre SEREY Doh (Président du conseil de la Région du Guemon) et Monsieur TAî GLAHOU Jean (Ancien Maire de la commune de Duekoué) ont fait remporter l’applaudimètre à la classe politique lors de ces poignées de mains symbolisant la cohésion et l’entente retrouvées au sein de la classe politique. L’intérêt commun visé est le développement du Guemon main dans la main.

Geste apprécié à sa juste valeur par le Ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale qui entend poursuivre cette séance d’écoute jusqu’à demain vendredi 27 Mai en allant visiter le Mont Peko également source de conflit dans cette région.

Le Ministre KOUADIO Konan Bertin a salué cette accalmie relative dans le Guemon ces derniers temps tout en encourageant la population à maintenir cette atmosphère de paix : « Aucun développement n’est possible en temps de guerre »

Pour lui, il y a un temps pour faire la guerre mais il y a aussi un temps pour faire la paix et il faut savoir s’arrêter pour faire face à l’essentiel : le développement et le bien-être de la population.