496 vues

Le Ministre KOUADIO Konan Bertin a reçu les deux délégations en conflit dans le village de d’Akwê Djémin plus connu sous le nom d’Adjamé Bingerville ce mardi 17 Mai 2022 à son cabinet au Plateau.

Cette séance d’écoute des deux parties a permis au ministre en charge de la réconciliation et de la cohésion nationale d’avoir un aperçu du contenu de ce dossier qui perdure et prend de l’ampleur au point de ternir l’image du peuple Atchan qui s’illustre par des conflits similaires dans la plupart des 60 villages Tchaman dans le district d’Abidjan.

Une scène de profanation de tombe et d’enterrement ayant récemment fait le tour de la toile dans les réseaux sociaux est à l’origine de cette indignation de la part du ministre en charge de la cohésion sociale. Le ministre KKB a cherché à en savoir davantage. Raison de cette invitation aux deux groupes de chefferies belligérantes dans le village d’Adjamé Bingerville.

La première délégation conduite par l’honorable AWAKA AGBO Gislain Alfred de la génération Tchagba Agban détenteur d’un arrêté préfectoral se dit légal au vu et au su de ce document et du mode et procédure de succession au pays Atchan. Environ une heure d’écoute a permis au porte-parole de la délégation d’éclairer la lanterne sur le mode de succession et de désignation du chef en pays Atchan pour conclure à la légitimité au trône de l’honorable AWAKA AGBO Gislain Alfred.

La seconde délégation menée par Nana Mobio ABOUSSOU Guy Georges de la génération Tchagba et catégorie Agban avec un effectif plus important, radicalement opposée à la première clame la légitimité de son chef au terme des textes traditionnels qui ont toujours clarifié la succession et la désignation du chef en pays Atchan.

Un bref développement de l’équipe Mobio Guy Georges a permis à ces derniers d’exprimer davantage leur frustration.

Au cours de ces rencontres séparées, le ministre de la réconciliation et de la cohésion nationale a exprimé son indignation face à cette image peu reluisante du peuple Atchan dont il est lui-même membre pour avoir fait l’objet d’intégration dans l’une des générations et classe d’âge.

Le Ministre KKB a prôné la paix et la vérité qu’il attend coût que coût découvrir dans cette crise qui a fait tant parler de lui.

Pour lui, après cette séance de première écoute, il entend se rendre sur le terrain pour en savoir plus et se faire une idée claire de ce conflit qui doit connaitre un dénouement heureux.

Rendez-vous a donc été pris pour le 25 Mai prochain à Adjamé Bingerville pour une autre séance d’écoute et d’échange avec les populations locales. D’ici là, un engagement a été pris par les différentes parties pour trêve jusqu’au mercredi 25 Mai 2022 à 9 Heures.