260 vues

Près de mille femmes attendent d’être honorées par le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale le 4 Juin prochain.

A la demande des fils et cadres du canton ZEA dans la sous-préfecture de Blolequin, le ministre KOUADIO Konan Bertin a reçu, ce lundi 16 Mai 2022 à son cabinet au plateau, une délégation constituée d’associations, de mutuelles et de chefs de la diaspora du canton Zéa dans le Cavally.

L’objet de cette rencontre était une invitation au ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale à présider la célébration de la femme WÊ à l’occasion de la prochaine fête des mères prévue officiellement le 29 mai prochain.     

La délégation du canton ZEA de ce jour était conduite par DEHE LEPKAHI Félix, chef de tribu, porte-parole des chefs du Cavally et de la diaspora Zéaglo dans la région du Cavally.

Après une brève présentation de la délégation, le porte-parole a présenté les félicitations de tout le canton au ministre pour la confiance renouvelée du chef de l’Etat à sa personne.

Après quoi, l’intervenant est rentré dans le vif du sujet : « nous sommes venus solliciter votre patronage et votre présence physique à Zéaglo dans le département de Blolequin, le 4 Juin prochain à l’occasion de la célébration de la fête des mères où nous entendons honorer la femme Wê ».

Pour le porte-parole de la délégation, la femme Wê est un maillon essentiel du processus de réconciliation et de cohésion en cours dans cette zone ayant subi les traitements atroces. La réconciliation et la cohésion sociale est plus que nécessaire pour booster le développement dans les régions.

Le canton Zéa accorde une place importante à la femme souligne le chef de la tribu Séhignounou DEHE LEPKAHI Félix.  Raison pour laquelle il a été décidé de célébrer la femme et aussi la mettre au cœur du processus de réconciliation en cours « vous savez tous que le 29 Mai, c’est la célébration de la journée de la mère dans tout le pays et dans le monde et l’importance de la femme nous emmène à choisir une autorité de marque qui est le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale ».

A la faveur de cette journée, près de mille femmes Wê seront mobilisées en vue d’exprimer leur engagement à la vision de paix et de réconciliation du chef de l’Etat et du gouvernement ivoirien a soutenu le porte-parole de la délégation qui a saisi l’occasion pour lancer un message de paix et de réconciliation à la tribu, au canton et au district des montagnes : « celui qui vous parle est une grande victime. Mon père et mon petit frère ont été assassinés à mon domicile. Oublions car l’évangile dit que nous sommes venus sur terre poussière nous repartirons poussière. Ivoiriens, entendons-nous pour le développement de la Côte d’Ivoire. »

Pour sa part, le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale a donné son accord de principe pour le partenariat non sans avoir salué cet engagement des fils et filles du canton et du district des montagnes pour le succès de cette mission qui lui a été confiée par le chef de l’Etat.

La célébration de la prochaine journée nationale de la paix dénommée « Journée du pardon et du souvenir », prévue le 15 Novembre prochain à Douekoué a été rappelé à tous. Toute chose appréciée par la délégation qui se dit prête pour accueillir ces festivités qui permettront de mieux souder les liens fracturés par les différentes crises.