860 vues

Journée mouvementée pour le ministre KOUADIO Konan Bertin dit KKB, ce mardi 21 mars 2021.

  Le ministre de la Réconciliation et de la cohésion nationale s’est rendu aux sièges des centrales syndicales ‘’Humanisme’’ et ‘’Dignité’’ respectivement à Adjamé 220 Logements et à Yopougon.

Au cours de ces deux rencontres, le ministre de la Réconciliation et de la cohésion nationale a véhiculé le même message. Le ministre KOUADIO Konan Bertin, qui est allé au contact des syndicalistes, les a exhortés à se disposer à aller à la réconciliation et à la paix après avoir salué leurs efforts personnels qui ont contribué au maintien du pays en l’état. « Je voudrais vous saluer pour ce déplacement massif, et surtout vous remercier pour cet effort personnel par le travail de chacun de vous », a-t-il dit.

Le ministre KOUADIO Konan Bertin a rassuré ses hôtes que le gouvernement travaille et continue de bosser pour la paix par l’instauration de la confiance entre les acteurs de la classe politique ivoirienne. Les participants au dialogue politique qui vient de s’achever peuvent en témoigner.

Le ministre a exhorté les centrales syndicales à accepter la contradiction interne et sans rancune qui contribue à l’animation de la société.   

Ce premier contact physique avec les militants de base a permis au ministre KKB de présenter son département, sa mission et le partenariat qu’il entend nouer avec les centrales syndicales.

Le ministre KKB a estimé que la Côte d’Ivoire doit renouer avec son destin de paix, de stabilité et d’hospitalité qui a été légué en héritage à la classe politique par le père fondateur.

Occasion pour le ministre d’inviter les syndicats à travailler sur la question du dialogue social pour la paix dans le pays.

Le ministre de la Réconciliation et de la cohésion nationale a dit, en outre, avoir pris bonne note des doléances respectives qui se résument à des questions d’acquisition de sièges et d’amélioration de conditions socio professionnelles des travailleurs de Côte d’Ivoire.

Sans se substituer à ses collègues en charge de ces questions, le ministre KKB entend servir de médiateur entre les différentes parties en vue d’une parfaite cohésion sociale et une Côte d’Ivoire prospère.