618 vues

Après les départements de Botro, de Béoumi et de Sakassou, la mission de la DSEPD (Direction du Suivi et Evaluation pour la Promotion de la Démocratie) du Ministère de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale a déposé ses valises à Bouaké, Chef-lieu de région samedi 24 juin 2023. Aux dires du Professeur François Adou Kouadio, Directeur de ladite direction, cette mission dans la région du Gbêkê a des enjeux hautement stratégiques et diplomatiques en certains aspects eu égard à ce qu’elle a enduré lors des différentes crises sociopolitiques et militaires que la Côte d’Ivoire a connues.
En tout état de cause, les acteurs sociaux et leaders communautaires ont répondu à l’appel de l’émissaire du Ministre Kouadio Konan Bertin en investissant la salle de conférence de la Préfecture de la ville pour suivre son exposé sur les valeurs démocratiques pour des élections apaisées à Bouaké
Les participants ont donc été initiés aux principes fondamentaux de la démocratie, tels que la participation citoyenne, l’égalité des chances, la liberté d’expression et le respect des droits de l’homme. Ils ont également exploré les avantages d’une société démocratique stable.
Cette session a mis également l’accent sur les différents acteurs impliqués dans le processus électoral, tels que les commissions électorales, les partis politiques, les médias et la société civile. Les participants ont appris comment ces institutions interagissent pour garantir des élections crédibles et apaisées.
L’une des préoccupations majeures lors des élections est la violence politique. Les participants ont discuté des différentes formes de violence électorale et des mesures de prévention qui peuvent être prises pour atténuer ce problème. L’importance du dialogue, de la médiation et de la résolution pacifique des conflits a été soulignée.
Ils ont été formés sur l’importance de l’éducation civique et de la sensibilisation électorale. Ils ont été encouragés à transmettre ces connaissances à leurs communautés respectives, en les aidant à comprendre les enjeux politiques, les droits et devoirs des citoyens, ainsi que l’importance de voter de manière éclairée.
Tout porte à croire que cette formation aura un impact positif sur les municipales et régionales du 02 septembre prochain dans le département de Bouaké avant la journée nationale de la paix du 15 novembre 2023.